Proscribed Love – Céline B. & Meo Lyss

 « Comment cette femme peut-elle voir du bien en moi ? Je ne suis que noirceur et violence. »

Proscribed Love - Evidence Boutique

Titre : Proscribed Love

Auteures : Céline B. & Meo Lyss

Genre : Romance psychologique

Editeur : Evidence Editions, collection Enaé

Prix : 16€

Nombre de pages : 318

Parution : 05 mars 2021

Résumé : « Interné de force, six ans auparavant, Hunter est persuadé d’être un homme horrible. Comment pourrait-il en être autrement alors que ses parents et son médecin ne cessent de le lui répéter ? Il ne connaît que la violence et ne s’imagine pas une seconde qu’il est possible de faire différemment, mais, ça, c’est sans compter Selena.
Jeune psychiatre, elle prend la suite de son confrère parti à la retraite. De nature optimiste, sa principale préoccupation est le bien-être des personnes dont elle est responsable. Pour cela, elle ne compte pas ses heures, allant jusqu’à se noyer dans le travail, mais cet acharnement ne cache-t-il pas autre chose ?
Elle ne croit pas à l’amour, il ne pense pas y avoir droit.
Auront-ils une chance d’aimer ? »

Mon avis :

CW : hôpital psychiatrique, relations toxiques, troubles psy, traumatismes, violences.

Enfant, Hunter Savage a grandi sans amour, ni même affection de la part de sa mère et, avec des violences autant physiques que psychologiques. En grandissant, il se met en couple avec Katie. Cette dernière panse ses maux, jusqu’au jour où il surprend sa petite amie avec un autre homme. Cela en est trop pour lui. Fou de rage, il frappe l’homme et détruit tout sur son passage. Cette colère incontrôlable le mènera à se faire interner de force dans un hôpital psychiatrique.

Six ans plus tard, Hunter à 30 ans et il est toujours dans cet hôpital, qui s’avère être une véritable prison : aucun contact avec le monde extérieur, une surcharge de médicaments inappropriée aux patients. Bref. Des traitements inhumains.

C’est sans compter le jour où le docteur Selena Lyvia débarque avec une nouvelle équipe et de nouvelles méthodes, bien plus douces et adaptées. Pleine de vie et, surtout, ayant envie d’aider, Selena reprend, un par un, les dossiers des patients pour prescrire des traitements plus justes et leur offrir un peu plus de liberté, afin de retrouver une vie en dehors.

« Je veux la protéger, mais le danger, c’est moi. »

Entre les deux protagonistes, une attirance mutuelle se produit. Malgré cela, Hunter pense, dur comme fer, qu’il n’a pas le droit à l’amour et Selena, elle, n’y croit pas. En effet, suite à la tromperie de son ancienne compagne, Hunter a du mal à faire confiance. De plus, il a peur de blesser les femmes, à cause de son côté colérique. Tandis que Selena est terrifiée à cause de son ancienne relation – une relation toxique qui l’a complétement détruite -.

Vous l’aurez compris, leur passé complexe complique la relation pour les deux protagonistes, mais un problème déontologique s’impose : Selena reste une psychiatre et Hunter, son patient.

« – Parce que tu penses que c’est une bonne idée ? Tu crois que personne ne se rend compte que tu vas mal. Merde, c’est nous les fous, mais, quand je te vois te comporter ainsi et mettre ta vie en danger, je ne comprends pas, dis-je en haussant le ton.  »

Pour tout vous dire, je ressors légèrement mitigée de cette histoire. J’ai apprécié la thématique de la psychiatrie et de la romance interdite. Malheureusement, j’ai eu un peu de mal avec l’aspect psychiatrique et la représentation de quelques pathologies, car certaines choses étaient romancées et décrédibilisées un peu le roman. En outre, l’utilisation de divers mots, comme celui de « fou », m’a aussi dérangé…

L’intrigue, quant à elle, suit l’évolution des patients, mais aussi de Selena. Elle est assez bien menée, avec, tout de même, un peu de rapidité, surtout en ce qui concerne la romance entre les deux protagonistes.

Qui plus est, j’ai bien aimé les personnages et leur complexité. La bonté et le grand cœur de Selena la mènent à s’oublier elle-même pour le bien de ses patients. Hunter, lui, oscille entre la peur de blesser et la colère qui est enfouie en lui. Il est inévitablement isolé, touchant et brisé, ce qui nous donne envie, à notre tour, de l’aider. Le fait que Selena apprend à Hunter à vivre de nouveau en société est émouvant.

La narration, elle, est fluide et permet une lecture très captivante. J’ai d’ailleurs été agréablement surprise, car il s’agit d’un roman à quatre mains et, à aucun moment, cela ne s’est ressenti. Les deux plumes n’en faisaient qu’une !

Nonobstant le fait que certains aspects m’ont dérangé et/ou ont manqué à l’appel, je terminerais en disant que cette lecture sympathique est une belle histoire de reconstruction, autant pour Hunter que pour Selena, rempli de bienveillance. Bien sûr, comme d’habitude, il s’agit d’un avis personnel. Par conséquent, je vous invite à vous faire votre propre avis !

Quelques citations supplémentaires : 

« – Arrête de dire n’importe quoi ! Tu es un être humain, bordel, avec tes peurs, tes joies, tes démons que tu n’arrives pas à gérer, et tu es dépassé, ça arrive à tout le monde ! Mais tu ne peux pas prétendre être un monstre simplement parce que ta plus grande hantise est de faire du mal à une femme, quand jamais tu n’as levé la main sur l’une d’elles. »

« Auprès de lui, je ne me reconnais pas. Moi, la terrorisée des relations amoureuses, qui ne laisse habituellement aucun homme entrer dans ma vie, sauf dans mon lit, je me retrouve à ne pas vouloir le quitter et à tout faire qu’il se sente bien. »

« – Tu l’apaises, la rassures. Elle ne le reconnaîtra sûrement pas, mais elle tient à toi et, surtout, elle a besoin de ta présence dans sa vie. Vous êtes le yin et le yang. Vous vous complétez. Ne te pose pas de questions, sois heureux tout simplement. »

« Il resserre son étreint, m’apaise par ce simple geste, alors que la culpabilité m’étrangle. C’est moi qui devrais le consoler, le rassurer, surtout dans ce moment difficile à gérer, pas l’inverse. Seulement, mes démons sont plus forts que ma volonté, et je dois lutter de toutes mes forces pour les repousser, afin qu’ils ne m’emportent pas une nouvelle fois dans leurs ténèbres que je connais par cœur. »

Les autrices :

Céline B.
Céline, a 35 ans et vit en Charente-Maritime avec son mari et ses deux enfants. En dehors de l’écriture et de la lecture, elle travaille auprès d’enfants en bas âge. Tombée dans la lecture assez tard, elle est devenue rapidement une dévoreuse de romances. Elle est aussi une grande fan de cinéma et en particulier de l’univers de Tim Burton. L’écriture est devenue une passion pour elle, d’abord sur un coup de tête, puis avec une réelle envie de faire vivre ses personnages et de pouvoir partager leurs histoires avec nous, lecteurs.

Meo Lyss
Passionnée de lecture depuis toujours, c’est naturellement que l’écriture s’est imposée à elle dans l’adolescence. D’abord à base de fanfictions, Meo Lyss a eu très vite envie de créer son propre univers. Dynamique, enthousiaste, elle sait nous faire voyager au travers de ses histoires.

Réseau sociake de Celine B. : Facebook

Réseaux sociaux de Meo Lyss : Facebook, Wattpad

Réseaux sociaux de la maison d’édition : Site de la MEFacebookInstagramTwitterYoutube

Se procurer le roman : Furet du nordFnacDecitreCulturaBoutique de la MEAmazon

Dites-moi, est-ce que cette romance vous tente ? 

Je remercie Jennifer et les éditions Evidence pour l’envoi de ce roman !

Valériane, alias filledepapiers🤍


Une réflexion sur “Proscribed Love – Céline B. & Meo Lyss

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s