Premières lignes #12

Ami.e.s lecteur.ice.s, bonjour/bonsoir, j’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter une romance Young Adult traitant de la mucoviscidose, que j’ai lue le mois dernier et qui m’a touché ! Je pense que certain.e.s d’entre vous connaissent déjà ce roman, toutefois, pour celles et ceux qui ne se doute de rien, je vous laisse découvrir les premières lignes…

Premières lignes est un rendez-vous littéraire instauré par le blog Ma Lecturotèque.

Premières lignes :

« 1

Stella

J’effleure les contours du dessin de ma sœur, des poumons composés d’une multitude de fleurs. Les pétales rose pâle, blanc éclatant et bleu clair jaillissent des deux ovales et chacune des fleurs semble unique, dégageant une telle vitalité qu’elles ont l’air épanouies pour toujours. Certaines n’ont pas encore éclos, et je perçois dans les minuscules boutons sous mon doigt la promesse d’une vie à venir. Ce sont mes préférées.

Je me demande souvent comment ce serait d’avoir des poumons en si bonne santé. Si vivants. Je prends une profonde inspiration et sens l’air lutter pour se frayer un passage.

Après avoir tracé le dernier pétale, je laisse traîner mes doigts sur le fond d’étoiles, des points lumineux qu’Abby a dessinés comme autant de tentatives de capturer l’infini. Je m’éclaircis la gorge, retire ma main et me penche pour attraper une photo de nous deux. Des sourires identiques dépassent de nos grosses écharpes en laine et, au-dessus de nos têtes, les illuminations de Noël du parc en bas de la rue scintillent comme les étoiles du dessin.

Il y a quelque chose de magique dans cet instant. La lueur des lampadaires, la neige aux branches des arbres, le calme tout autour. Abby et moi avons failli finir congelées pour faire cette photo l’année dernière, mais c’était notre tradition. Braver le froid ensemble pour aller voir les illuminations de Noël.

La photo m’inspire toujours la même sensation. Celle de partir à l’aventure avec ma sœur, juste elle et moi, le monde s’offrant à nous comme un livre ouvert.

J’accroche la photo à côté du dessin à l’aide d’une punaise avant de m’asseoir sur mon lit et de prendre mon carnet de notes et mon crayon posés sur la table de chevet. Je passe en revue la liste que j’ai faite ce matin, qui va du numéro 1 : « Dresser une liste » – que j’ai déjà eu la satisfaction de barrer –, au 22 : « Réfléchir à la vie après la mort ».

Le point 22 était sans doute un peu ambitieux pour un vendredi après-midi, mais au moins je peux déjà rayer le 17 : « Décorer la chambre ». Je scrute la pièce auparavant dépouillée que j’ai passé une bonne partie de la matinée à personnaliser, une fois de plus : les murs sont couverts de dessins qu’Abby m’a donnés au fil des ans, à chacune de mes hospitalisations, des touches de couleur et de vie qui se détachent du blanc clinique.

On m’y voit avec ma perfusion dans le bras, des papillons de différentes formes, couleurs et tailles s’échappant de la poche. Avec ma canule dans le nez, le tuyau entortillé formant le symbole de l’infini. Ou encore avec mon inhalateur, duquel s’élève un halo nébuleux. Et puis il y a son dessin le plus délicat, la tornade d’étoiles ternies qui remonte à la toute première fois que je suis venue ici.

Il n’est peut-être pas aussi maîtrisé que les plus récents, mais je l’en apprécie d’autant plus, d’une certaine façon.

Et juste en-dessous de toute cette vie, il y a… mon attirail médical, installé à côté « de l’affreux siège d’hôpital en similicuir vert, celui qu’on trouve dans toutes les chambres de Sainte-Grâce. Je toise la poche vide de mon intraveineuse et songe à la dose d’antibiotiques à laquelle j’aurai droit dans exactement une heure et neuf minutes – la première d’une longue série au cours du mois à venir. Génial. »

Five Feet Apart – Rachael Lippincott, Mikki Daughtry, Tobias Iaconis, 2018

Five Feet Apart - Poche - Rachael Lippincott, Mikki Daughtry, Tobias  Iaconis - Achat Livre | fnac

Le synopsis :

« Depuis son plus jeune âge, Stella a l’habitude de tout contrôler. Surtout à l’hôpital, où ses poumons défaillants l’envoient régulièrement. Traitement, régime, suivi médical, rien n’échappe à son organisation. Tout l’inverse de Will qui n’attend qu’une chose  : avoir dix-huit ans, sortir d’ici et vivre enfin. Ils n’ont rien en commun en dehors de leur maladie qui leur impose une distance de trois pas à tout instant. Peut-on vraiment aimer quelqu’un sans jamais l’approcher  ? »

Les auteur.ice.s :

« À cinq pieds de toi » (« Five Feet Apart », 2018), coécrit avec Rachael Lippincott, Mikki Daughtry et Tobias Iaconis, est son premier roman. Il a été adapté au cinéma en 2019 (titre français « À deux mètres de toi »).

Rachael Lippincott a grandi dans le comté de Bucks, en Pennsylvanie. Elle est titulaire d’un BA en écriture de l’Université de Pittsburgh. Elle vit à Pittsburgh où elle partage son temps entre l’écriture et la gestion d’un food truck avec son compagnon.

Diplômée d’études théâtrales de Brenau University, Mikki Daughtry est une scénariste et romancière qui vit à Los Angeles.

Si cette romance vous intrigue, voici la bande-annonce de l’adaptation cinématographique (sortie en 2019) :

Vous souhaitez découvrir plus d’articles sur les premières lignes de livres divers et variés ? Voici la liste des blogueurs et blogueuses qui participent à ce rendez-vous livresque :

• Lady Butterfly & Co
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• Ladiescolocblog
• Aliehobbies
• Ma petite médiathèque
• Pousse de ginkgo
• À vos crimes
• Le parfum des mots
• Ju lit les mots
• Voyages de K
• Prête-moi ta plume
• Les paravers de Millina
• Mon P’tit coin de lectures
• Critiques d’une lectrice assidue
• sir this and lady that
• Livres en miroir
• 4e de couverture
• Les lectures de Marinette
• Chat’pitre
• Les Lectures d’Emy

Valériane, alias filledepapiers🤍


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s